HolicorJeûne et randonnée
Les séjours Holicor








Articles de presse
Hélène Closset Holicor, lu dans la presse
Une autre façon de marcher… marcher léger !

C'est bien connu, le plus difficile dans les randonnées, c'est le ravitaillement !
Eh oui, il faut le porter, et sur le dos encore.
Déjà la bouteille d'eau est incontournable, et 1 litre d'eau, rien à faire, c'est 1kg.
Aller, on ne peut pas emmener moins qu'un morceau de pain, une boîte de pâté, un bout de fromage, du chocolat , quelques fruits secs et les nécessaires barres énergétiques qu'on doit consommer toutes les 2 heures sous peine d'hypoglycémie foudroyante ! Donc pas moins de 2kg en plus du reste.
Parce qu'on ne peut pas marcher sans manger, bien sûr !
Et pourtant des milliers de personnes le font régulièrement chaque année.
Pourquoi ? Pour des raisons d'hygiène physique et morale, de nettoyage interne, de prévention, de mieux-être.

Comment est-ce possible ? Il ne s'agit pas de marcher sans être nourri. Il faut comprendre que notre organisme sait mieux gérer le manque que l'excès et qu'après un jour ou deux sans nourriture solide, il enclenche le programme "autorestauration" et va chercher la nourriture dans ses réserves, que nous avons tous – dans les pays du Nord - pour assurer au moins 3 semaines de survie.
Voilà pourquoi, les jeûneurs débutants s'étonnent de ne pas avoir faim. Quelle découverte extraordinaire : je marche, je ne mange pas, je ne prends que des boissons : eau, tisane, jus de fruits dilués, bouillon de légumes, et je n'ai pas faim.
Chacun marche à son rythme, car la marche facilite le jeûne : meilleure respiration, meilleure élimination, meilleur sommeil, réchauffement, redynamisation, un mieux-être apporté par cet exercice physique doux.
Si vous êtes en bonne santé, tentez l'expérience auprès d'accompagnateurs formés et compétents.

Hélène Closset
Animatrice de stages de jeûne, detox et randonnée.

Paru dans SILENCE n°388 de mars 2011

Holicor - Contact - Tel : 06 63 65 17 34   Mentions légales - Plan du site - Haut de page